Et après ?

Mai 2015

D’ici à l’automne je vais aller à plusieurs reprises au centre Amma près de Chartres et aussi en Irlande. C’est à la fois une période de formations, de rencontres d’acteurs clefs pour le futur, de compréhension de fonctionnement de lieu (gouvernance, modèle économique, actions menées, communication…).

Le Centre Amma

Amma est une grande figure spirituelle et humanitaire de l’Inde qui a fondé l’ONG internationale Embracing the World. ETW a différentes départements : spiritualité, éducation et valeurs, solidarité, écologie, patrimoine, jeunesse, etc. L’antenne officielle française a son siège social près de Chartres, au Centre Amma.

Le Centre Amma est un des membres fondateurs du Réseau des Écosites Sacrés. Ce réseau rassemble des centres et monastères de différentes traditions spirituelles (bouddhistes, catholiques, orthodoxes, hindouistes….) incarnant avec responsabilité et cohérence des valeurs écologiques. En écho à une prise de conscience émergente de l’humanité face aux défis actuels, les écosites sacrés se définissent comme des lieux d’inspirations permettant de faire évoluer nos modes de vie et de changer de perspective dans notre relation au vivant.

Ce qui m’intéresse particulièrement dans le centre Amma est qu’il s’agit d’un écosite exemplaire qui applique concrètement les principes d’un développement durable dans sa gestion à tous les nivaux. Par ailleurs, ils organisent des rencontres et formations avec une pédagogie très innovante, dans le domaine notamment de la permaculture et j’ai le désir de m’appuyer sur ses principes dans la construction du lieu ressource.

La permaculture

Elle peut être utilisée dans presque tous les domaines de la vie. La permaculture apporte une grande contribution à une plus grande conscience écologique et holistique. Elle offre un cadre de pensées pour aménager des paysages en conscience en respectant les interactions et les formes que l’on trouve dans la nature. Elle permet de concevoir des systèmes maximisant les ressources en eau, énergies et habitats pour les espèces, soit un écosystème économique et biologique mobilisant avec justesse et intelligence les ressources disponibles pour que la Vie soit en harmonie.

Le jardin et la méditation

« Un jardin nous entraîne à laisser vivre et mourir les pensées, les idées, les préférences, les désirs, les amours même. Nous plantons, nous arrachons, nous enterrons, nous faisons sécher les graines, nous arrosons, tuteurons, récoltons.
Le jardin permet la pratique de la méditation. Cette méditation nous enseigne que le cycle de la Vie/Mort/Vie est un cycle naturel. La nature qui donne la vie, comme celle qui gère la mort, demandent à être aimées à jamais. » Clarissa Pinkola Estés, extrait de « Femmes qui courent avec les loups »

L’Irlande

En Irlande, il y aura des repérages de lieux et aussi un entraînement intensif destinés aux enseignants MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction).

Ce programme d’apprentissage de la méditation de pleine conscience développé par Jon Kabat-Zinn à la clinique de réduction du stress de l’université de médecine du Massachusetts depuis plus de 30 ans commence à être bien connu en France. J’ai appris récemment qu’il faisait parti depuis quelques mois, de la formation obligatoire des étudiants de la faculté de médecine de Montréal, pour faire face au stress colossal que les étudiants rencontrent. C’est très novateur (pour nous) et prometteur. Espérons que cela puisse inspirer nos cursus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.