Repérages

Au coeur de la Drôme, de l'Isère et de la Savoie

Prendre les petites routes et aller de village en village permet de voir et ressentir pour mieux comprendre le caractère des lieux, les ambiances et les gens qui y habitent.

La Drôme

Au sud-est de Valence en allant vers Crest, Saou, Bourdeaux, la roche est calcaire, marquée par de puissants plis. On sent les forces de la terre à l’œuvre. C’est à la fois beau et un peu oppressant.

1612_r_dro%cc%82me1612_r_saouUn peu plus loin, vers Saillans et Die les pentes se font plus douces et deviennent des terres de Clairette.

A l’arrière plan, on a une vue sur le Vercors et Plan-de-Baix.

Quand on remonte par les petites routes, vers Ste-Croix, Eygluy et Escoulin, Beaufort, les paysages sont magnifiques. J’ai eu un coup de cœur pour cette vallée de la Gervanne.

       1612_r_col-de-la-chaudiereLa vallée est très agricole et, de ce que j’ai senti, pas très ouverte sur l’extérieur. Les terres se lèguent d’abord dans la famille et ensuite elles se vendent assez cher. J’ai aussi eu la sensation en retournant visiter des lieux à vendre et en discutant, que d’une part la vallée devient un peu à la mode et que d’autre part, peu de village sont réellement ouverts sur les démarches comme celle qui m’anime.

Le lien avec le territoire est pour moi très important : il s’agit de construire avec et non pas contre, dans un jeu de contournements.

L’Isère

De St-Jean-en-Royans vers Choranche. La roche est habitée.

1612_r_choranche-1 1612_r_choranche-2Les paysages sont vite montagneux, même en novembre de nombreuses routes sont sous la neige.

La Savoie

Nous avons fait un tour en Savoie également, merci Cendrine de nous avoir guidées sur les routes, pour rencontrer des paysages très différents. Du côté de Grenoble, il y a de belles démarches participatives, plusieurs monnaies locales… Il semble que ce bout de territoire soit moteur et « en avance ».

En guise de conclusion

La bonne nouvelle est que je sais à présent sortir de Valence sans GPS. Ceux qui connaissent mon sens de l’orientation, reconnaîtront là l’exploit !

L’exploration continue. En face, il y a l’Ardèche qui m’appelle et où je suis peu allée. C’est pour bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.